Revue Le Flyer Archives Cyberpresse SYNERGIE - Réseau Ville Hôpital

Valleur-Costentin : débat sur la cannabis

3,337
par RVH Synergie, ajouté il y a 6 ans
606 622
cannabis

Emission "Arrêt sur Images" sur le thème "Cannabis : et si on parlait santé ?", le 19/10/2012
L'équipe d'arrêt sur image soumet une série d'extraits de reportages sur le cannabis à Jean Costentin, pharmacologue, membre de l'Académie de médecine, adversaire de la dépénalisation, et Marc Valleur, médecin-chef de l'hôpital Marmottant à Paris, spécialisé dans le traitement de toutes les addictions.
Nombre de sujets sont abordés comme la question de "l'escalade des consommations", l'effet du cannabis sur le développement de l'adolescent, les effets sur le QI, le lien entre cannabis et schizophrénie, la dangerosité relative du cannabis et de l'alcool, les critères qui permettent de déterminer une dépendance au cannabis, la question de l'élimination lente du cannabis par l'organisme, la question de la dépénalisation et de la légalisation, le cannabis et la conduite automobile, le cannabis thérapeutique, la réduction des risques lié à l'usage de cannabis, la prévention et le rôle des médias.
Jean Costentin, avec son approche strictement pharmacologique et neurobiologique affirme des rapports de "causalité" entre l'usage du produit et la survenue de troubles, tandis que Marce Valleur, avec son approche plurifactorielle de l'addiction, affirme lui que ce qui peut être constater c'est l'existence de "corrélations" entre des usages problématiques de cannabis et des contextes de troubles psychiques préalables et des contextes sociaux et psychoaffectifs difficiles.
Jean Costentin tient des propos curieusement contradictoires sur l'alcool, tantôt non intrinsèquement dangereuse, et tantôt qualifiée de "drogue". Il conclut en se victimisant et en affirmant que les médias donnent partiellement la parole aux partisans de la dépénalisation, et que s'il n'est pas censuré, c'est parce qu'il est "le plus mauvais défenseur" de sa cause !