SYNERGIE - Réseau Ville Hôpital Revue Le Flyer Archives Cyberpresse

Tabac

Tabac - Actualité 2011 - 2nd Semestre

TABAC - ACTUALITÉ 2011 - 2nd SEMESTRE

L'actualité vue par la cyberpresse
par Emmanuel Meunier

*
Motivation à fumer et à arrêter de fumer

D’après une étude de l'Université du Missouri, publiée par la revue Nicotine and Tobacco Research, portant sur les traits de personnalité des fumeurs et des ex-fumeurs de 18 à 35 ans, les fumeurs se différentieraient par deux traits de personnalité plus marqués : l'impulsivité (agir sans penser aux conséquences) et le neuroticisme (état négatif émotionnellement et anxieux). Or ces deux traits tendent à s’effacer avec le temps et l’arrêt du tabac chez certain sujets semble correspondre à des changements dans la personnalité qui devient avec l’âge plus posée. Ce serait là une donnée importante pour la prévention précoce. Par la suite, les motifs pour fumer plus tard dans la vie - l'habitude, l'envie, la perte de contrôle et la tolérance - sont plus étroitement lié à la dépendance à la nicotine et plus indépendants des traits de personnalité.
Une autre étude de l'Université de Bristol et de la Dartmouth Medical School (Etats-Unis), publiée dans la revue scientifique Thorax, rapporte que les adolescents les plus exposés aux films dans lesquels les personnages fumaient sont 73% plus susceptibles d'avoir essayé la cigarette.

Une étude publiée dans le British Journal of Urology International montre que les hommes qui abandonnent la cigarette ont eu une amélioration immédiate de leurs performances sexuelles. Les hommes testés, qui avaient récemment arrêté le tabac, ont été soumis à des séances de mesures précises avec pléthysmographe pénien pendant qu'ils regardaient des films érotiques, ce qui a permis constater des érections plus importante et que le temps qu'ils ont mis pour être excités (mais pas pour atteindre l'orgasme) a été réduit.

Sources :
16.09.11. Le Figaro. Arrêter de fumer améliore les performances sexuelles
18.09.11. Psychomédia. Arrêter de fumer lié à des changements de personnalité chez les jeunes adultes (Nicotine and Tobacco Research)
22.09.11. Santé Log. Première cigarette: Les ados influencés par le tabagisme au cinéma

Femmes et tabac

L’étude européenne IMPROVE a permis de tester 1 694 hommes et femmes de plusieurs pays européens, qui ont eu une échographie carotidienne à la recherche d’un épaississement de la paroi et de plaques. Une exposition prolongée au tabagisme (pendant plusieurs décennies) exerce un effet délétère dans les deux sexes. Toutefois, l’impact est plus que doublé chez les femmes comparativement aux hommes. L'European Society of Cardiology (ESC) estime que la conjonction tabac + pilule pourrait être la cause d’un sur-risque de thrombose (formation d'un caillot de sang) et de phlébite chez les femmes. Le tabac chez les jeunes femmes induit un sur-risque cardiovasculaire multiplié par 3 à partir de 3 ou 4 cigarettes par jour ; mais avec la conjonction pilule et tabac, le risque est multiplié par 20, selon le cardiologue Michel Bertrand du CHU de Lille.
Une étude réalisée par des chercheurs de la Hunan Normal University, Central South University (Chine), de la Tulane University (USA) et de l’université de Hong Kong, et qui repose sur une revue systématique et une méta-analyse de 11 études indique que femmes qui fument atteignent la ménopause un an plus tôt que les non-fumeuses. Une autre étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism

constate que les femmes qui fument après la ménopause ont des niveaux d'œstrogènes et d’androgènes plus élevés que les non fumeuses et que plus elles fument, plus ces niveaux sont élevés.

Or, des niveaux élevés d’hormones sexuelles sont un facteur de risque déjà prouvé de cancer du sein. « L'augmentation des niveaux d'hormones sexuelles avec la fumée de cigarette suggère que, mis à part les effets directs des substances toxiques et cancérigènes, les hormones jouent aussi leur rôle  dans le développement de maladies chroniques, explique Judith Marque, de l'Université médicale d'Utrecht (Pays-Bas) et principal auteur de l'étude. « La bonne nouvelle est le caractère réversible de l'effet de la cigarette soit une réduction presque immédiate des niveaux d'hormones sexuelles chez les femmes qui cessent de fumer. »

Sources :
28.08.11. Quotidien du médecin. Tabac : addition très salée pour les artères des femmes
29.08.11. Psychomedia. La combinaison tabac et pilule contraceptive très dangereuse pour le cœur
01.09.11. Santé Log. Cancer du sein : Fumer après la ménopause augmente les hormones sexuelles
20.10.11. Santé Log. Tabagisme : Fumer vous mènera à la ménopause précoce

La polémique autour du Champix®

Après la polémique autour du Champix® qui a entrainé son dé-remboursement [voir Tabac - Actualité 2011 - 1er Semestre], une étude menée par la Wake Forest University School of Medicine et l'Université d'East Anglia au Royaume-Uni, reprise par l’Agence américaine FDA, affirme que le Champix® (varénicline aux USA) augmenterait de

72%, le risque d'événements cardiaques graves par rapport aux personnes sous placebo, y compris chez des fumeurs sans maladie cardiaque.

Source :
05.07.11. Santé Log. Champix : Risque augmenté de 72% de crise cardiaque

Polémique autour des cigarettes électroniques

La polémique autour des cigarettes électroniques se poursuit [voir Tabac - Actualité 2011 - 1er Semestre]. Une étude de l’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Genève, publiée par l' « European Respiratory Journal », montre que les niveaux de cotinine (un produit de la dégradation de la nicotine par le foie), analysés chez des utilisateurs réguliers de « cigarettes virtuelles », sont identiques à ceux des fumeurs de cigarette de tabac. 

En outre, l’étude a révélé que la cigarette électronique contient deux fois plus de nicotine que les substituts nicotiniques. « Les fumeurs restent dépendants à la nicotine, mais ils ne sont plus exposés aux 4000 autres substances toxiques du tabac », notent les auteurs.

Sources :
01.11.11. Relierpresse. Les cigarettes électroniques délivrent autant de nicotine que les vraies
11.11.11. Relierpresse. Controversée, la clope électronique voit sa cote grimper

Politique publique

L'augmentation de 6% du tabac, le 17 octobre, (les fumeurs ne trouveront plus un paquet de cigarettes à moins de 5,70) est critiqué par les tabacologues parce qu’insuffisante. En 2003 et 2004, le plan Cancer du président Jacques Chirac avait été marqué par une hausse spectaculaire du prix du tabac (+39% en trois fois sur un an) et, en conséquence, par un décrochage de la consommation. La tendance s'est par la suite inversée, alors qu'un gel de trois ans de la fiscalité a été décrété fin 2004. Cette augmentation de 6 % "va toucher les plus pauvres, les jeunes et précaires qui fument le plus, sans contribuer à les aider à arrêter de fuler" lance le professeur Bertrand Dautzenberg, président de l'OFT. "je me bats pour que les produits d'aide à l'arrêt soient pris en charge par la sécurité sociale pour tous les français" ajoute le professeur Dautzenberg. Le gouvernement à signé un « contrat d’avenir » avec les buralistes, un accord plus long que le précédent (5 ans au lieu de 4) mais moins généreux (330 millions d'euros au total contre 650 millions pour le précédent), pour mettre en œuvre des mesures d’aide commerçants touchés par la baisse des ventes de cigarettes. Un plan de lutte contre les trafics de cigarettes a été défini (qui représenterait 5 % des ventes de cigarettes en France, soit 800 millions d'euros de taxes qui échappent à l'État). Par contre, aucunes mesures ne peut venir contrecarrer le développement du commerce transfrontalier avec la Belgique et l’Espagne qui représenterait 15% des achats de cigarettes, qui feraient perdre environ 2,5 milliards d'euros de recettes fiscales à l'État.

Le Comité National contre le tabagisme a effectué une opération de « testing » pour vérifier l’application de l’interdiction de vente aux mineurs auprès 430 débits de tabac et avec jeunes âgés de 12 ou 17 ans, vêtus de manière à ne pas piéger le débitant à propos de l’âge. Un adulte était présent dans le débit afin de contrôler la signalétique sans être à proximité du jeune.

Premier constat : seuls 49 % des débitants ont apposé au sein de leurs débits une affichette relative à l’interdiction de la vente aux mineurs et visible pour la clientèle.

Deuxième constat : face à la demande de tabac par un mineur, dans une grande majorité des cas, les débitants n’ont fait aucune démarche particulière de vérification de l’âge (seuls 8 % ont réclamé une pièce d’identité ; et 26 % ont demandé l’âge). A l’égard des enfants de 12 ans, près de 4 buralistes sur 10 ont accepté de leur vendre du tabac (38 %).

Sources :
25.08.11. Le Télégramme. Hausse du tabac. "Pas une mesure de santé" selon les antitabac
30.09.11. Nouvel Obs. La hausse du tabac, c'est pour le 17 octobre
12.09.11. France Soir. La lutte contre le trafic de tabac et de cigarettes s'intensifie
17.10.11. Le Figaro. La hausse du prix du tabac ne pèse pas sur la consommation
29.11.11. CNCT. Interdiction de vente de tabac aux mineurs : le CNCT interpelle l'Etat !

Les stratégies de judiciarisation de l’industrie pharmaceutique

La directrice de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan, a dénoncé lundi à Manille les "coups fourrés" de l'industrie du tabac qui dépense des fortunes en procédures pour combattre les législations anti-tabac. Le fabricant de tabac Philip Morris, qui a déjà traîné l'Uruguay devant la cour d'arbitrage de la Banque mondiale [voir Tabac - Actualité 2010], a annoncé qu'il allait engager une action judiciaire pour contester le projet de Canberra. 

Une "tactique d'épouvante", selon Mme Chan, destinée à dissuader d'autres pays de suivre l'exemple australien. "Il est lourd, pour tout pays, de supporter le coût financier de ce genre de procédures, mais plus lourd encore pour les petits pays. Les grandes firmes de tabac, elles, ont les moyens financiers de s'attacher les services des meilleurs avocats et agences de relations publiques", a-t-elle dit.

Source :
10.10.11. Libération. L'OMS dénonce les «coups fourrés» de l'industrie du tabac