Revue Le Flyer Archives Cyberpresse SYNERGIE - Réseau Ville Hôpital

Bipéridène (Akineton IP®) pour les hypersudations liées à la méthadone

BIPÉRIDÈNE (AKINETON LP®) POUR LES HYPERSUDATIONS
LIÉES À LA MÉTHADONE
*
Le Flyer N°26, septembre 2006
  *
Succès du traitement de l'hypersudation par le Bipéridène

Dans une 'lettre à l'éditeur' publiée dans l'American Journal of Psychiatry de février 2003, une équipe de Zurich évoque son expérience heureuse de l'utilisation de bipéridène auprès de patients présentant des hypersudations liées à la méthadone.

Ces auteurs rappellent que le bipéridène, commercialisé en France sous le nom de AKINETON LP® 4 mg, est un anti-cholinergique bien connu pour la maladie de Parkinson et la schizophrénie (Ndlr : en France, indiqué uniquement dans le Parkinson et les syndromes parkinsoniens).

Ils présentent, dans cette lettre, ce qu'ils pensent être les premiers cas publiés d'hypersudations traitées avec succès par le bipéridène.

Pendant la période d'observation, les 3 cas évoqués ne prenaient aucun autre médicament et aucun d'entre eux n'a eu d'effets indésirables (sédation, étourdissement, sécheresse de bouche, troubles de l'accommodation).

- Le premier patient, âgé de 30 ans, 50 mg/jour de méthadone, souffrant d'hypersudations depuis l'adolescence, et ayant déjà essayé sans succès différents traitements, a été traité par bipéridène pour des syndromes extrapyramidaux liés à la prise d'un antipsychotique. Il a noté une disparition de son hypersudation qui a été reproduite par la suite avec un traitement de 2 à 4 mg/jour, 3 à 4 fois par semaine.
- Le second cas est celui d'un patient de 43 ans, traité par la méthadone depuis 3 ans. Il ne s'est jamais plein de transpiration, mais depuis le premier jour du traitement, et indépendamment de la posologie quotidienne, il est obligé de se changer plusieurs fois par jour. Un traitement par bipéridène à 2 mg/jour a entraîné un arrêt rapide et soutenu de sa sudation excessive.
- Le troisième cas est un patient de 37 ans, qui prend de la méthadone depuis 6 ans (18 mg/jour au moment de l'observation). Il a essayé plusieurs traitements sans succès pour une hypersudation qu'il jugeait très gênante. Celle-ci a disparu avec une posologie de 4 mg/jour (forme LP).

Causes indéterminées de l'hypersudation liée à la méthadone

Les auteurs rappellent que le mécanisme par lequel le méthadone entraîne une hypersudation est inconnu. Ils évoquent la durée des traitement et le fait qu'un effet indésirable comme celui-ci puisse être à l'origine d'arrêt voire d'échec du traitement. Ils pensent que le bipéridène peut être une option intéressante dans le traitement des hypersudations.

Ndlr : le bipéridène est un anti-cholinergique. A ce titre, sa prescription doit faire l'objet de précautions d'emploi et d'une connaissance des contre-indications (risque de glaucome, de rétention urinaire…).

Par contre, la présentation LP disponible en France, AKINETON LP® 4 mg permet une prise tous les 2 jours (3 à 4 fois par semaine)

Biperiden for Excessive Sweating From Methadone. Carlo CAFLISCH, Bernd FIGNER, Dominique EICH. Am J Psychiatry 160:386-387, February 2003